APOCALYPSE ou REVELATION

Le Nouveau Testament commenté

Chapitre 16 ~ Versets 1 à 21

Les sept coupes


Traduction Louis Segond 1910

1 Et j'entendis une voix forte qui venait du temple, et qui disait aux sept anges : Allez, et versez sur la terre les sept coupes de la colère de Dieu.

2 Le premier alla, et il versa sa coupe sur la terre. Et un ulcère malin et douloureux frappa les hommes qui avaient la marque de la bête et qui adoraient son image.

3 Le second versa sa coupe dans la mer. Et elle devint du sang, comme celui d'un mort ; et tout être vivant mourut, tout ce qui était dans la mer.

4 Le troisième versa sa coupe dans les fleuves et dans les sources d'eaux. Et ils devinrent du sang.

5 Et j'entendis l'ange des eaux qui disait : Tu es juste, toi qui es, et qui étais ; tu es saint, parce que tu as exercé ce jugement.

6 Car ils ont versé le sang des saints et des prophètes, et tu leur as donné du sang à boire : ils en sont dignes.

7 Et j'entendis l'autel qui disait : Oui, Seigneur Dieu tout-puissant, tes jugements sont véritables et justes.

8 Le quatrième versa sa coupe sur le soleil. Et il lui fut donné de brûler les hommes par le feu ;

9 et les hommes furent brûlés par une grande chaleur, et ils blasphémèrent le nom du Dieu qui a l'autorité sur ces fléaux, et ils ne se repentirent pas pour lui donner gloire.

10 Le cinquième versa sa coupe sur le trône de la bête. Et son royaume fut couvert de ténèbres ; et les hommes se mordaient la langue de douleur,

11 et ils blasphémèrent le Dieu du ciel, à cause de leurs douleurs et de leurs ulcères, et ils ne se repentirent pas de leurs oeuvres.

12 Le sixième versa sa coupe sur le grand fleuve, l'Euphrate. Et son eau tarit, afin que le chemin des rois venant de l'Orient fût préparé.

13 Et je vis sortir de la bouche du dragon, et de la bouche de la bête, et de la bouche du faux prophète, trois esprits impurs, semblables à des grenouilles.

14 Car ce sont des esprits de démons, qui font des prodiges, et qui vont vers les rois de toute la terre, afin de les rassembler pour le combat du grand jour du Dieu tout-puissant.

15 Voici, je viens comme un voleur. Heureux celui qui veille, et qui garde ses vêtements, afin qu'il ne marche pas nu et qu'on ne voie pas sa honte !

16 Ils les rassemblèrent dans le lieu appelé en hébreu Harmaguédon.

17 Le septième versa sa coupe dans l'air. Et il sortit du temple, du trône, une voix forte qui disait : C'en est fait !

18 Et il y eut des éclairs, des voix, des tonnerres, et un grand tremblement de terre, tel qu'il n'y avait jamais eu depuis que l'homme est sur la terre, un aussi grand tremblement.

19 Et la grande ville fut divisée en trois parties, et les villes des nations tombèrent, et Dieu, se souvint de Babylone la grande, pour lui donner la coupe du vin de son ardente colère.

20 Et toutes les îles s'enfuirent, et les montagnes ne furent pas retrouvées.

21 Et une grosse grêle, dont les grêlons pesaient un talent, tomba du ciel sur les hommes ; et les hommes blasphémèrent Dieu, à cause du fléau de la grêle, parce que ce fléau était très grand.

Nouvelle traduction de la Bible

1. Puis j'entendis une forte voix qui venait du Temple en s'adressant aux sept anges : Allez, et versez sur la terre les sept coupes de la colère de Dieu.

2. Le premier partit et versa sa coupe sur la terre. Un ulcère malin et pernicieux frappa les hommes qui avaient la marque de la bête et se prosternaient devant son image.

3. Le second versa sa coupe sur la mer qui devint comme le sang d'un mort et tout être qui vivait dans la mer mourut.

4. Le troisième versa sa coupe sur les fleuves et les sources des eaux qui devinrent du sang.

5. J'entendis l'ange des eaux qui disait : Tu es juste, Toi qui es et qui étais, le Vénérable, car Tu en as ainsi jugé.

6. Car ils ont versé le sang des saints et des prophètes et tu leur as donné à boire ce qu'ils méritent : du sang !

7. J'entendis une voix de l'autel qui disait : Oui Seigneur, Dieu Tout-Puissant, Tes jugements sont vérité et justice !

8. Le quatrième versa sa coupe sur le soleil et il lui fut donné de brûler les hommes par le feu.

9. Les hommes furent irradiés de profondes brûlures et ils blasphémèrent le nom de Dieu, qui a le pouvoir sur ces fléaux, sans se repentir pour Lui rendre gloire.

10. Le cinquième versa sa coupe sur le trône de la bête et son royaume fut plongé dans les ténèbres où l'on se mordait la langue de douleur.

11. Ils blasphémèrent le Dieu du ciel à cause de leurs douleurs et de leurs ulcères mais ils ne se repentirent pas de leurs œuvres.

12. Le sixième versa sa coupe sur le grand fleuve, l'Euphrate, et son lit fut asséché pour préparer la voie aux rois qui viennent du soleil levant.

13. Je vis alors, de la bouche du dragon, de la bouche de la bête et de la bouche du faux prophète, trois esprits impurs bondir comme des grenouilles.

14. Car ce sont des esprits démoniaques qui accomplissent des signes pour s'en aller vers les rois de la terre entière afin de les rassembler pour le combat lors du grand jour du Dieu Tout-Puissant.

15. Voici, Je viens comme un voleur. Heureux celui qui veille et garde ses vêtements, afin de ne pas marcher nu et laisser voir sa honte.

16. Ils se rassemblèrent dans le lieu que l'on appelle en hébreu : Harmaguédon.

17. Le septième versa sa coupe dans les airs et une forte voix s'échappa du Temple, près du trône, pour dire : C'est arrivé !

18. Il y eut des éclairs, des voix, des coups de tonnerre, et un séisme d'une telle ampleur qu'il n'en fut jamais de pareil depuis que l'homme est sur terre.

19. La grande cité fut scindée en trois parties et les cités des nations s'effondrèrent. Dieu se souvint de Babylone, la grande, pour lui donner la coupe du vin de Son ardente colère.

20. Toutes les îles disparurent et l'on ne vit plus de montagnes.

21. Et des grêlons énormes, pesant près d'un talent, tombèrent du ciel sur les hommes. Les hommes blasphémèrent Dieu à cause du fléau de la grêle, parce que ce fléau était d'une extrême violence.

Allez jusqu'au bout de l'Evangile !

Commentaires et annotations

Versets 1 à 21 : Les sept coupes
Avec les sept coupes de la colère de Dieu, nous approchons du terme des septuples.

Présent dans plus de 400 versets bibliques, le chiffre sept symbolise l'achèvement de la création de Dieu.

« Dieu acheva au septième jour son œuvre, qu’il avait faite : et il se reposa au septième jour de toute son œuvre, qu’il avait faite. » (Genèse 2.2)

Fréquent dans le Premier Testament (plus de 330 versets), le 7 est peu apparent dans le Nouveau Testament (moins de 70 versets), sauf l'Apocalypse qui l'emploie 55 fois en 31 versets.

Il est successivement question de 7 églises, 7 esprits, 7 chandeliers, 7 étoiles, 7 anges, 7 lampes, 7 sceaux, 7 cornes, 7 yeux, 7 trompettes, 7 tonnerres, 7 têtes, 7 diadèmes, 7 fléaux, 7 coupes, 7 montagnes et 7 rois.

Le Livre de l'Apocalypse est ainsi structuré en fonction de visions où l'on trouve :

- les sept églises (chapitres 2 et 3),

- les sept sceaux (chapitres 6 à 8),

- les sept trompettes (chapitres 8 à 11),

- les sept visions du chapitre 12 au chapire 15,

- les sept coupes contenant les sept fléaux (chapitre 16),

- les sept visions finales (chapitres 19 à 21).

Mais avant ces visions finales, ce sont des affrontements qui se profilent dans le lieu appelé Harmaguédon (verset 16) entre les puissances de ce monde et les forces célestes.

On associe ce lieu à la colline de Megiddo (Har Megiddo), théâtre d'une défaite cuisante du roi Josias face aux troupes du pharaon (2 Rois 23.29).

Quelle interprétation donner à ces combats ?

La défaite de Megiddo frappait un roi, Josias, qui s'était pourtant illustré en restaurant le culte monothéiste alors que les israélites ne cessaient de s'en détourner pour l'idolâtrie.

Mais les dérives du peuple élu étaient si graves au regard de la justice de Dieu qu'il ne pouvait y avoir de victoire dans ces conditions.

Les royaumes d'Israël et de Juda se sont successivement effondrés et leurs populations ont été déportées.

Bien des siècles se sont écoulés !

La bataille d'Harmaguédon à venir sera la défaite d'un monde corrompu face aux armées célestes.

Elle doit précéder l'instauration du Royaume de Dieu sur la terre avec le règne millénaire du Christ.

« Heureux et saints ceux qui ont part à la première résurrection ! La seconde mort n’a pas d'emprise sur eux, mais ils seront prêtres de Dieu et du Christ, et régneront avec Lui pendant mille ans. » (Apocalypse 20.6)

Il ne sera plus question alors des « sept coupes de la colère de Dieu » ... mais des sept coupes (une pour chaque jour de la semaine) de l'Amour infini de notre Dieu.

< < < Retour à l'accueil < < < Apocalypse < < < APOCALYPSE 16 > > > Chapitre suivant ... > > >